Prothèse 2017-02-13T16:13:52+01:00

Prothèse

Inlay

Onlay

Overlay

il s’agit d’éléments incrustés dans la dent pour combler la partie manquante ou la perte de substance due à la carie. Ces systèmes sont indiqués pour des délabrements relativement importants et permettent de protéger la dent d’une manière plus sécurisée et durable qu’une simple restauration en résine composite, car ils n’exercent pas de pressions sur les parois de la dent et sont très étanches. Ils sont la technique de choix lorsqu’on est amenés à retirer et remplacer de vieux amalgames au mercure.

Couronne

C’est une coiffe en céramique ou metal qui recouvre et protège entièrement la dent lorsque le délabrement est très important. Réalisation :

  • dévitalisation de la dent dans la plupart des cas
  • préparation des contours de la dent
  • reconstitution de l’intérieur de la dent en résine ou metal,prenant ancrage dans les racines(reconstitution- corono-radiculaire) et servant de support solide à la couronne.
  • prise d’empreinte et enregistrement de la relation entre les machoires
  • choix de la teinte
  • réalisation et pose d’une dent provisoire pour protéger la réparation
  • réalisation au laboratoire de prothèse
  • ajustage et pose de la couronne

Remplacement de dents manquantes

La perte d’une ou plusieurs dents, lorsqu’elles ne sont pas remplacées, entraîne plusieurs conséquences :

  • Les autres dents vont se déplacer de façon anarchique dans l’espaces laissé vaquant.
  • L’équilibre des mâchoires va être perturbé avec parfois une répercussion sur les articulations tempo-mandibulaires, des craquements et des douleurs.
  • La mastication sera peu efficace du côté édenté, ce qui amènera le patient à ne manger que du côté opposé, fragilisant ainsi ce dernier et aggravant le déséquilibre
  • L’os qui entourait les dents perdues va progressivement se résorber
  • Selon l’emplacement de la dent, l’esthétique sera altérée

Les prothèses amovibles

Elles sont utilisées lorsqu’il manque plusieurs dents (prothèse partielle) ou toutes les dents (prothèse totale) et qu’une prothèse fixe n’est pas possible. Elles sont posées sur la gencive et peuvent être retirées par le patient.

Elles comportent des dents prothétiques en résine, elles-mêmes soutenues par une armature métallique et une fausse gencive en résine (stellite). Lorsqu’elles doivent remplacer un grand nombre de dents, elles peuvent être entièrement en résine. C’est le cas de la prothèse totale.

Les bridges

Un bridge est utilisé pour remplacer une dent absente (ou plusieurs) en se fixant sur les dents voisines. Il est donc composé d’au moins deux couronnes coiffant les dents support (les piliers), solidaires d’un l’élément intermédiaire remplaçant la dent manquante. Dans certains cas, les couronnes support peuvent être remplacées par des inlays ou onlays.

Les étapes de réalisation sont les mêmes que pour une couronne : préparation des dents support, prise d’empreinte, fabrication au laboratoire, ajustage et pose. De même, les matériaux utilisés sont identiques.

Les implants

Un implant est une racine dentaire artificielle, généralement en titane, placée dans l’os de la mâchoire et qui servira de support à une couronne ou un bridge. Il pourra également servir à stabiliser une prothèse amovible. De nos jours, les implants dentaires représentent le meilleur moyen de remplacer les dents manquantes, sans altérer les dents voisines et en offrant le meilleur confort pour le patient.

Technique de pointe, ils exigent une excellent coopération au sein de l’équipe qui, coordonnée par le chirurgien-dentiste, fait appel également à l’implantologue et au prothésiste dentaire. Le but des implants est de servir de support à une prothèse dentaire. C’est donc celle-ci qui va commander le nombre et la position des implants.

La première étape consistera donc en l’établissement par le chirurgien-dentiste, en concertation avec le patient, d’un projet prothétique. Pour cela, un examen clinique détaillé sera effectué. Des radiographies seront également nécessaires : radiographie panoramique et radiographie 3D (cône-beau). A partir de ce projet, l’implantologue pourra déterminer le nombre et la position des implants. Il évaluera le volume osseux disponible et la nécessité ou non de réaliser une greffe osseuse. La phase chirurgicale pourra ainsi être planifiée.

La mise en place des implants est réalisée sans douleur, habituellement sous anesthésie locale, dans certains cas au cours de la même séance que l’extraction d’une ou plusieurs dents. Généralement, une période de cicatrisation de 2 à 6 mois, appelée « ostéo-intégration », doit être respectée avant de placer la prothèse. Pendant ce délai, il est possible de mettre en place une prothèse provisoire, amovible ou collée aux dents voisines. Dans des cas particuliers, il est possible de poser immédiatement une prothèse provisoire fixe sur le ou les implants.

A la fin de cette période, après contrôle et validation de la cicatrisation osseuse par l’implantologue, l’implant est fonctionnel. Le chirurgien-dentiste  peut donc commencer les étapes  de réalisation de la prothèse elle-même.

Par exemple, pour une couronne sur implant:

  • Prise des empreintes et enregistrement des rapports entre les arcades dentaires.
  • Transmission au laboratoire de prothèse qui fabrique la prothèse
  • Pose du pilier prothétique, vissé dans l’implant
  • Essayage, ajustage et pose de la prothèse (vissée ou scellée)